Bernard Carpentier Conseiller général honoraire du canton d'Ardres

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mandats municipaux

Fil des billets

mardi, 16 juin 2009

Conseil Municipal à Ardres ce mercredi 17 juin 2009

Les élus qui m'entourent au Conseil Municipal d'Ardres et moi même vous convions à la réunion de l'assemblée communale ce mercredi 17 juin 2009 20h en mairie d'Ardres.

L'ordre du jour de ce conseil municipal est organisé autour de divers points notamment le rapport annuel des services publics de l'eau potable et de l'assainissement.

jeudi, 28 mai 2009

Parti pris ?

Le maire d’Ardres doit il exprimer publiquement ses opinions politiques ??...

Durant mes mandats de maire, j’ai toujours évité de mélanger mes fonctions de maire et mes opinions. Bien évidemment, j’ai mes convictions comme chaque citoyen mais c’est un autre débat.

Si je pose cette question c’est que j’ai été choqué, comme d’autres, par la prise de parole de Monsieur Loquet à l’occasion des remises de médailles lors du 1° mai. La presse en a d’ailleurs fait mention.

Lors de la campagne électorale, j’avais attiré l’attention des ardrésiens sur le fait que la fusion de la liste auto-déclarée «indépendante » de Monsieur Loquet avec celle du Parti Socialiste allait aboutir à une politisation de la vie municipale. Il m’avait été répondu que j’avais tord, qu’il était et resterait « indépendant »…

 J’ai toujours considéré que l’amalgame entre vie municipale et opinions politiques n’était pas une bonne chose pour Ardres. J’ai toujours eu autour de moi des personnes d’opinions diverses mais jamais le débat politique n’est venu polluer la gestion municipale : le maire d’Ardres n’est pas le maire d’une fraction des ardrésiens, ni le représentant politique d’une faction d’ardrésiens.

Ainsi, je trouve choquant que Monsieur Loquet utilise la cérémonie du 1° mai à des fins politiciennes. La remise des médailles du travail est un événement important dans la vie de ceux qui se voient récompensés d’années d’effort et de labeur. Cette cérémonie n'est pas la fête d'une expression politique partisane mais celle du travail, indépendamment des convictions de chacun qui sont toutes respectables… mais personnelles.

Monsieur Loquet -en tant que maire d’Ardres- a décidé d’afficher publiquement ses convictions politiques avec une forte opposition au Président de la République. Quelles que soient les convictions ou les partis, ceci n’a rien à faire à Ardres. Les ardrésiens n’attendent pas de leur maire qu’il prenne parti ou qu’il défende les thèses d’un parti. Ils attendent que le maire d’Ardres soit le maire de tous les ardrésiens, qu’il soit un fédérateur, dans le respect des convictions de chacun.

Les ardrésiens attendent également qu’on leur dise la vérité. Force est de constater que l’indépendance affirmée de Monsieur Loquet n’existe pas et qu’il a toujours incarné un clan politique. Une fois de plus, ses paroles de la campagne électorale sont différentes de la réalité de ce jour. Les événements parlent tristement d’eux mêmes : les ardrésiens ont bien été trompés, sur ce point, comme sur d’autres…

Comme je l’ai toujours fait, je m’élève contre les tentatives visant à promouvoir des actions partisanes et ayant pour conséquence de briser l’unité des ardrésiens. En ces moments difficiles pour certains, il me parait primordial d’assurer la cohésion de nos concitoyens. Ma volonté ainsi que celle de ceux qui m'entourent reste d’être au service de tous les ardrésiens pour que des projets soient mises en œuvre avec une politique ambitieuse de développement économique et des services.

Je reste très inquiet que tout cela ne soit pas d’actualité.

mercredi, 1 avril 2009

Budget 2009 d'Ardres: situation plus que préoccupante

Le 30 mars 2009, le conseil municipal d'Ardres s'est réuni pour débattre de plusieurs sujets dont le budget 2009 qui fixe les dépenses et investissements de la mairie, donc l'utilisation de nos impôts.

A l'issu du débat, au nom de mon groupe d'élus, j'ai tenu à faire la déclaration suivante:

- "La situation financière dont vous avez hérité en 2008 vous permet aujourd'hui de ne pas trop emprunter, ni d'augmenter les impôts en 2009 et notre groupe s'en réjouit.

Vous nous avez indiqué lors du D.O.B. que la situation économique était difficile pour les habitants comme pour la commune, sur le plan financier.

Nous avions pensé que vous alliez en tenir compte dans votre budget en limitant les dépenses en protégeant les plus exposés à la crise.

Mais l'analyse de votre budget va dans la direction opposée : les indemnités des élus augmentent, de nombreux frais s'accroissent…..et le budget CCAS stagne.

Les temps sont difficiles et les efforts doivent être partagés.

La Municipalité doit faire des choix rigoureux et les plus fragiles des Ardrésiens doivent pouvoir compter sur l'appui et le soutien matériel de leurs élus.

En conséquence, notre groupe s'abstiendra pour le votre du BP 2009, ne partageant pas tous vos choix sur les investissements et étant réservés pour le fonctionnement". -


De plus, je porte à votre connaissance l'exemple de quelques chiffres pour vous éclairer:

  • Indemnités des élus: 60.000€ prévus en 2008, 100.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 40.000€

  • Frais de réceptions: 3.000€ prévus en 2008, 6.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 3.000€

  • Frais de fêtes et cérémonies: 25.000€ prévus en 2008, 33.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 8.000€

  • Dépenses de plantations d'arbres : 4452€ en 2008, 20.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de  15.548€

  • Dépenses d'autres agencements: 16.521 en 2008; 50.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 33.479€
Mais le budget du CCAS a été figé à 48.000€, augmentation 0€.

Mon groupe d'élus et moi même avons tenu à alerter publiquement les ardrésiens sur cette situation plus que préoccupante où l'on voit une municipalité invoquer les difficultés financières engendrées par la crise mais qui augmente son train vie avec plus de dépenses.

Bernard Carpentier.
Pour le Groupe d’élus « Ensemble pour Ardres »


- page 1 de 43