Bernard Carpentier a réuni dernièrement ses équipes de campagne. En effet, deux équipes distinctes ont agi sur le terrain pour soutenir sa candidature lors des dernières élections législatives : une équipe calaisienne et une équipe de « campagne à la campagne ».
Mercredi 13 juin Bernard Carpentier remerciait les hommes et femmes de l’équipe du Calaisis autour de Michèle Courmont, sa suppléante.
Le lendemain, il réunissait son équipe de campagne ayant travaillé sur les cantons ruraux du Calaisis. A travers ces deux rencontres, Bernard Carpentier a retrouvé plus de 120 personnes sur les 200 engagées dans la campagne.
 
La seconde a eu lieu à Ardres, retour aux sources pour le Maire de la commune. Il avait voulu une réunion amicale et détendue et ce fut le cas. Prouvant qu’il connaissait individuellement chaque personne qui avait participé à sa campagne, il nomma chacune d’elles à partir de la localité où elle habitait et où elle avait fait sa campagne. Puis son contenu était revisité avec ses moments forts pour les militants.
Cette rencontre a permis au maire d’Ardres de revenir sur les différents aspects de sa campagne. Il devait souligner l’excellent score fait à Ardres et sur le canton d’Ardres. Par contre, il déplora le « chiffre désastreux » fait sur Calais. Il précisa également que le score de plus de 7% était remarquable pour un candidat indépendant, la presse l’a mentionné à de nombreuses reprises. Son programme fut évoqué, soulignant le manque total de réel projet de la part de ses concurrents, ce qui est dramatique lorsque l’on connait la situation du Calaisis.
Il devait rappeler son combat pour la mise en place de projets de développement économique qui sont vitaux pour nos territoires. A cet effet, il souligna à nouveau être le seul élu au sein du Sympac (dont il est le Président de la Commission du développement économique) à avoir présenté et soutenu un tel projet.
En prenant un aspect plus politique, il rappela ses convictions, « attaché au soutien à la majorité présidentielle ». Il devait souligner qu’il interpellerait le futur député afin de soutenir et défendre les dossiers de l’Ardrésis, notamment de développement économique et social.
Son propos devait s’achever par une allusion très claire sur le fait que, fort du soutien renouvelé massivement par les Ardrésiens, il sera candidat à sa succession en mars prochain pour les élections municipales.
Le mot de conclusion de Bernard Carpentier fut de remercier à nouveau toutes les personnes qui l’avaient soutenu et ce fut l’occasion d’un moment particulièrement émouvant qu’il partagea avec l’assistance.