Le 30 mars 2009, le conseil municipal d'Ardres s'est réuni pour débattre de plusieurs sujets dont le budget 2009 qui fixe les dépenses et investissements de la mairie, donc l'utilisation de nos impôts.

A l'issu du débat, au nom de mon groupe d'élus, j'ai tenu à faire la déclaration suivante:

- "La situation financière dont vous avez hérité en 2008 vous permet aujourd'hui de ne pas trop emprunter, ni d'augmenter les impôts en 2009 et notre groupe s'en réjouit.

Vous nous avez indiqué lors du D.O.B. que la situation économique était difficile pour les habitants comme pour la commune, sur le plan financier.

Nous avions pensé que vous alliez en tenir compte dans votre budget en limitant les dépenses en protégeant les plus exposés à la crise.

Mais l'analyse de votre budget va dans la direction opposée : les indemnités des élus augmentent, de nombreux frais s'accroissent…..et le budget CCAS stagne.

Les temps sont difficiles et les efforts doivent être partagés.

La Municipalité doit faire des choix rigoureux et les plus fragiles des Ardrésiens doivent pouvoir compter sur l'appui et le soutien matériel de leurs élus.

En conséquence, notre groupe s'abstiendra pour le votre du BP 2009, ne partageant pas tous vos choix sur les investissements et étant réservés pour le fonctionnement". -


De plus, je porte à votre connaissance l'exemple de quelques chiffres pour vous éclairer:

  • Indemnités des élus: 60.000€ prévus en 2008, 100.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 40.000€

  • Frais de réceptions: 3.000€ prévus en 2008, 6.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 3.000€

  • Frais de fêtes et cérémonies: 25.000€ prévus en 2008, 33.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 8.000€

  • Dépenses de plantations d'arbres : 4452€ en 2008, 20.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de  15.548€

  • Dépenses d'autres agencements: 16.521 en 2008; 50.000€ prévus en 2009 soit une augmentation de 33.479€
Mais le budget du CCAS a été figé à 48.000€, augmentation 0€.

Mon groupe d'élus et moi même avons tenu à alerter publiquement les ardrésiens sur cette situation plus que préoccupante où l'on voit une municipalité invoquer les difficultés financières engendrées par la crise mais qui augmente son train vie avec plus de dépenses.

Bernard Carpentier.
Pour le Groupe d’élus « Ensemble pour Ardres »