Le maire d’Ardres doit il exprimer publiquement ses opinions politiques ??...

Durant mes mandats de maire, j’ai toujours évité de mélanger mes fonctions de maire et mes opinions. Bien évidemment, j’ai mes convictions comme chaque citoyen mais c’est un autre débat.

Si je pose cette question c’est que j’ai été choqué, comme d’autres, par la prise de parole de Monsieur Loquet à l’occasion des remises de médailles lors du 1° mai. La presse en a d’ailleurs fait mention.

Lors de la campagne électorale, j’avais attiré l’attention des ardrésiens sur le fait que la fusion de la liste auto-déclarée «indépendante » de Monsieur Loquet avec celle du Parti Socialiste allait aboutir à une politisation de la vie municipale. Il m’avait été répondu que j’avais tord, qu’il était et resterait « indépendant »…

 J’ai toujours considéré que l’amalgame entre vie municipale et opinions politiques n’était pas une bonne chose pour Ardres. J’ai toujours eu autour de moi des personnes d’opinions diverses mais jamais le débat politique n’est venu polluer la gestion municipale : le maire d’Ardres n’est pas le maire d’une fraction des ardrésiens, ni le représentant politique d’une faction d’ardrésiens.

Ainsi, je trouve choquant que Monsieur Loquet utilise la cérémonie du 1° mai à des fins politiciennes. La remise des médailles du travail est un événement important dans la vie de ceux qui se voient récompensés d’années d’effort et de labeur. Cette cérémonie n'est pas la fête d'une expression politique partisane mais celle du travail, indépendamment des convictions de chacun qui sont toutes respectables… mais personnelles.

Monsieur Loquet -en tant que maire d’Ardres- a décidé d’afficher publiquement ses convictions politiques avec une forte opposition au Président de la République. Quelles que soient les convictions ou les partis, ceci n’a rien à faire à Ardres. Les ardrésiens n’attendent pas de leur maire qu’il prenne parti ou qu’il défende les thèses d’un parti. Ils attendent que le maire d’Ardres soit le maire de tous les ardrésiens, qu’il soit un fédérateur, dans le respect des convictions de chacun.

Les ardrésiens attendent également qu’on leur dise la vérité. Force est de constater que l’indépendance affirmée de Monsieur Loquet n’existe pas et qu’il a toujours incarné un clan politique. Une fois de plus, ses paroles de la campagne électorale sont différentes de la réalité de ce jour. Les événements parlent tristement d’eux mêmes : les ardrésiens ont bien été trompés, sur ce point, comme sur d’autres…

Comme je l’ai toujours fait, je m’élève contre les tentatives visant à promouvoir des actions partisanes et ayant pour conséquence de briser l’unité des ardrésiens. En ces moments difficiles pour certains, il me parait primordial d’assurer la cohésion de nos concitoyens. Ma volonté ainsi que celle de ceux qui m'entourent reste d’être au service de tous les ardrésiens pour que des projets soient mises en œuvre avec une politique ambitieuse de développement économique et des services.

Je reste très inquiet que tout cela ne soit pas d’actualité.