Bernard Carpentier Conseiller général honoraire du canton d'Ardres

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Eperlecques

Fil des billets

lundi, 28 février 2011

Permanences dans les mairies du canton en mars 2011

En tant que Conseiller Général du canton d'Ardres, je serai à l'écoute des personnes qui souhaitent me rencontrer durant ce mois de mars dans toutes les communes du territoire communal:

ARDRES : Lundi 14 mars de 9 à 10H
AUDREHEM : Jeudi 3 mars de 9 à 10H.
AUTINGUES :  Lundi 14 mars de 10 à 11H
BALINGHEM :  contacter le 06.10.94.37.03 pour prendre rendez vous
BAYENGHEM les EPERLECQUES : Lundi 7 mars 16 à 17H
BONNINGUES-LES-ARDRES : Mercredi 2 mars de 17 à 18H
BREMES-LES ARDRES : Mardi 8 mars de 9 à 10H
CLERQUES : Samedi 19 mars de 10 à 11H
EPERLECQUES : Vendredi 18 mars de 10 à 11h (Maison des associations)
JOURNY : Mercredi 16 mars de 10 à 11H
LANDRETHUN-LES-ARDRES : Mardi 15 mars de 11 à 12H
LOUCHES : Mardi 8 mars de 10 à 11H
MENTQUE-NORTBECOURT : Lundi 7 mars de 17 à 18H
MUNCQ-NIEURLET : Vendredi 11 mars de 16 à 17H
NIELLES : Jeudi 17 mars de 9 à 10H
NORDAUSQUES : Mardi 8 mars de 11 à 12H
NORT-LEULINGHEM : Lundi 14 mars de 15 à 16H
REBERGUES : Vendredi 11 mars de 17 à 18H
RECQUES- SUR- HEM : Lundi 14 mars de 14 à 15H
RODELINGHEM: Mercredi 9 mars de 17 à 18H
TOURNEHEM : Lundi 14 mars de 11 à 12H
ZOUAFQUES : Samedi 19 mars de 9 à 10H

Les permanences ont lieu dans les mairies de chaque commune, sauf Eperlecques où la permanence se tient à  la Maison des associations.

Vous pouvez aussi me rencontrer sur rendez-vous en me contactant directement  au 06.10.94.37.03 ou encore par ce site rubrique « Me contacter ».

dimanche, 27 février 2011

Tournoi Futsal JR Lavogiez

Eperlecques a vécu pendant presque une semaine au rythme du Futsal (Football en salle). L'édition 2011 du tournoi Jean-René Lavogiez a eu lieu du samedi 19 au vendredi 25 février.

Le 25 février était la dernière journée de cette manifestation avec le Tournoi des U17. Le début des rencontres était fixé à 9h30. C'est vers 11h que je m'y suis rendu pour assister à la fin d'une rencontre en cours entre l'équipe locale CAE (Cercle Athlétique d'Eperlecques) et celle de Zeggers.

Plusieurs communes du canton sont engagées avec des jeunes équipes de Recques, Nordausques, Ardres, et Eperlecques bien évidemment.

Lors d'un échange avec les personnes présentes, j'ai pu tenter ma chance avec quelques cases d'une grille au profit du club d'Eperlecques.

Je n'ai pas eu le plaisir de rencontrer mes fidèles amis, Claudine BEE et Francis BLOT, qui s'investissent dans le club des supporters mais je suis certain que mon passage leur aura été signalé et leur aura fait plaisir.

Ce tournoi est un gros événement et un investissement important pour les bénévoles qui l'organisent et le soutiennent. Ce sont prés de 600 jeunes qui s'engagent dans de multiples rencontres. J'ai dit aux organisateurs, mon admiration devant la tenue d'un tel événement au service des jeunes.

Le Conseil général est lourdement investi dans la jeunesse et le sport. Et le membre de la commission Sport et Jeunesse à Arras que je suis, est heureux d'encourager et soutenir de tels événements.

vendredi, 25 février 2011

Les fermetures de classes et l'accueil des enfants de deux ans font débat

C'est sous ce titre que la Voix du Nord a publié un article mentionnant la réunion que j'avais initiée à Landrethun les Ardres sur le problème des menaces de fermeture de classes dans le canton:

Les fermetures de classes et l'accueil des enfants de deux ans font débat

samedi 19.02.2011, 05:08 - La Voix du Nord

 Elus et parents d'élèves ont soulevé de nombreux problèmes.
Elus et parents d'élèves ont soulevé de nombreux problèmes.

| LANDRETHUN-LÈS-ARDRES |

Mardi, à la salle polyvalente, à l'initiative de Bernard Carpentier, conseiller général, s'est tenue une réunion de travail où étaient invités les représentants des parents d'élèves du canton d'Ardres et les élus du secteur, les directeurs d'écoles étant également sollicités mais touchés par un devoir de réserve.

« La mort des écoles de nos villages »

Le but de cette réunion était de faire remonter au conseil général les réflexions des uns et des autres concernant ces fermetures difficilement tolérées. Les parents d'élèves des écoles d'Ardres, de Bois-en-Ardres, de Landrethun-lès-Ardres, d'Éperlecques, et des RPI de la Hem (Audrehem/Bonningues-lès-Ardres/Clerques), de Louches/Zouafques, de Balinghem/Rodelinghem et de Mentque-Nortbécourt/Moringhem étaient présents ainsi que les maires d'Ardres, de Landrethun-lès-Ardres et de Rodelinghem.

« Si vous êtes aussi nombreux ici ce soir, c'est certainement que ces décisions académiques vous dérangent et qu'il y a un problème », soulignait d'emblée Bernard Carpentier.
« C'est simplement la mort des écoles de nos villages. On ne peut pas se satisfaire d'avoir une éducation à deux vitesses où certaines écoles seraient favorisées, qu'elles soient publiques ou privées, concernant l'accueil des enfants de deux ans. Même si certains spécialistes assurent que ce n'est pas bon pour l'enfant, je constate que, chez mes propres enfants, l'école à deux ans a été plus profitable pour celui qui y est allé », notaient les parents d'élèves et les élus.

« D'autre part, je m'étonne, monsieur le conseiller général, que vous vous inquiétiez de ces fermetures sachant que vous soutenez la majorité présidentielle qui approuve ces mesures », faisait remarquer un parent.
« Je me suis toujours opposé à celles-ci, participant même aux manifestations contre les fermetures. Mon travail est ici de recueillir vos avis », répliquait l'élu. « Enfin, nous pensons à ces parents qui travaillent, et qui pensaient que leur enfant serait à l'école à la rentrée prochaine, sachant qu'il n'y a plus de nourrices disponibles. D'autre part, en France, les crèches et les jardins d'enfants ne sont pas développés. C'est désormais un souci pour les parents. On ne peut pas dire qu'on parie sur l'éducation et lui retirer tous ses moyens. L'ensemble de ces mesures est une catastrophe pour l'enseignement français », concluaient parents et élus.

À ce titre, le conseiller général semble avoir trouvé un soutien de poids puisqu'un certain nombre d'enseignants, ayant reçu les palmes académiques, une distinction majeure dans le monde éducatif, les ont renvoyées au ministère de l'Éducation nationale afin de protester contre ces mesures « purement budgétaires ». 

- page 1 de 8