Bernard Carpentier Conseiller général honoraire du canton d'Ardres

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Zouafques

Fil des billets

lundi, 28 février 2011

Permanences dans les mairies du canton en mars 2011

En tant que Conseiller Général du canton d'Ardres, je serai à l'écoute des personnes qui souhaitent me rencontrer durant ce mois de mars dans toutes les communes du territoire communal:

ARDRES : Lundi 14 mars de 9 à 10H
AUDREHEM : Jeudi 3 mars de 9 à 10H.
AUTINGUES :  Lundi 14 mars de 10 à 11H
BALINGHEM :  contacter le 06.10.94.37.03 pour prendre rendez vous
BAYENGHEM les EPERLECQUES : Lundi 7 mars 16 à 17H
BONNINGUES-LES-ARDRES : Mercredi 2 mars de 17 à 18H
BREMES-LES ARDRES : Mardi 8 mars de 9 à 10H
CLERQUES : Samedi 19 mars de 10 à 11H
EPERLECQUES : Vendredi 18 mars de 10 à 11h (Maison des associations)
JOURNY : Mercredi 16 mars de 10 à 11H
LANDRETHUN-LES-ARDRES : Mardi 15 mars de 11 à 12H
LOUCHES : Mardi 8 mars de 10 à 11H
MENTQUE-NORTBECOURT : Lundi 7 mars de 17 à 18H
MUNCQ-NIEURLET : Vendredi 11 mars de 16 à 17H
NIELLES : Jeudi 17 mars de 9 à 10H
NORDAUSQUES : Mardi 8 mars de 11 à 12H
NORT-LEULINGHEM : Lundi 14 mars de 15 à 16H
REBERGUES : Vendredi 11 mars de 17 à 18H
RECQUES- SUR- HEM : Lundi 14 mars de 14 à 15H
RODELINGHEM: Mercredi 9 mars de 17 à 18H
TOURNEHEM : Lundi 14 mars de 11 à 12H
ZOUAFQUES : Samedi 19 mars de 9 à 10H

Les permanences ont lieu dans les mairies de chaque commune, sauf Eperlecques où la permanence se tient à  la Maison des associations.

Vous pouvez aussi me rencontrer sur rendez-vous en me contactant directement  au 06.10.94.37.03 ou encore par ce site rubrique « Me contacter ».

samedi, 26 février 2011

Le canton d’Ardres récompensé 3 fois !





Le journal Nord Littoral du jeudi 24 février fait état d'un palmarès remarquable pour le canton d'Ardres:

Ardres Concours des villages et maisons fleuris du Pas-de-Calais

Le canton récompensé trois fois

Jeudi 24.02.2011, 06:00
Le jeudi 17 février, la ville de Marquise accueillait la remise des prix aux communes et habitants ayant participé au Concours des villages fleuris, au concours des maisons fleuries en Pas-de-Calais.

C'est Martial Herbert, maire de Marquise, qui a ouvert cette cérémonie. Le président du conseil général, Dominique Dupilet, était présent, entouré d'une dizaine de conseillers généraux invités en remerciement de leur participation en qualité de membres du jury pour la notation des villages. Bernard Carpentier, conseiller général du canton d'Ardres, membre de ce jury était présent à la cérémonie.

Il a remis à Valérie Dumont, adjointe au maire de Zouafques, deux trophées: l'un récompensant le village pour son patrimoine valorisé et l'autre pour la qualité du fleurissement du village, au nom du conseil général du Pas-de-Calais.

Il a remis un troisième trophée décerné lui à la ville d'Ardres représenté par Eric Fossette, chef du service "Espaces verts" à la mairie d'Ardres pour la 3e fleur maintenue, 3e fleur confirmée pour la dixième année consécutive.

« Les communes de Zouafques et d'Ardres ont été récompensées et j'en suis très heureux. Cette cérémonie et l'appui du conseil général du Pas-de-Calais montrent bien que nous sommes sensibles à l'investissement personnel des habitants dans le fleurissement, mais aussi à la détermination des communes qui veillent à l'embellissement de leurs sites. Je suis très vigilant à la qualité environnementale de notre canton: un cadre de vie agréable, arboré, fleuri, c'est aussi la garantie pour les habitants d'une certaine préservation de nos valeurs, et c'est de plus, un atout touristique de premier ordre! Je félicite les habitants, les élus et les professionnels pour leur créativité et leurs innovations ».

vendredi, 25 février 2011

Les fermetures de classes et l'accueil des enfants de deux ans font débat

C'est sous ce titre que la Voix du Nord a publié un article mentionnant la réunion que j'avais initiée à Landrethun les Ardres sur le problème des menaces de fermeture de classes dans le canton:

Les fermetures de classes et l'accueil des enfants de deux ans font débat

samedi 19.02.2011, 05:08 - La Voix du Nord

 Elus et parents d'élèves ont soulevé de nombreux problèmes.
Elus et parents d'élèves ont soulevé de nombreux problèmes.

| LANDRETHUN-LÈS-ARDRES |

Mardi, à la salle polyvalente, à l'initiative de Bernard Carpentier, conseiller général, s'est tenue une réunion de travail où étaient invités les représentants des parents d'élèves du canton d'Ardres et les élus du secteur, les directeurs d'écoles étant également sollicités mais touchés par un devoir de réserve.

« La mort des écoles de nos villages »

Le but de cette réunion était de faire remonter au conseil général les réflexions des uns et des autres concernant ces fermetures difficilement tolérées. Les parents d'élèves des écoles d'Ardres, de Bois-en-Ardres, de Landrethun-lès-Ardres, d'Éperlecques, et des RPI de la Hem (Audrehem/Bonningues-lès-Ardres/Clerques), de Louches/Zouafques, de Balinghem/Rodelinghem et de Mentque-Nortbécourt/Moringhem étaient présents ainsi que les maires d'Ardres, de Landrethun-lès-Ardres et de Rodelinghem.

« Si vous êtes aussi nombreux ici ce soir, c'est certainement que ces décisions académiques vous dérangent et qu'il y a un problème », soulignait d'emblée Bernard Carpentier.
« C'est simplement la mort des écoles de nos villages. On ne peut pas se satisfaire d'avoir une éducation à deux vitesses où certaines écoles seraient favorisées, qu'elles soient publiques ou privées, concernant l'accueil des enfants de deux ans. Même si certains spécialistes assurent que ce n'est pas bon pour l'enfant, je constate que, chez mes propres enfants, l'école à deux ans a été plus profitable pour celui qui y est allé », notaient les parents d'élèves et les élus.

« D'autre part, je m'étonne, monsieur le conseiller général, que vous vous inquiétiez de ces fermetures sachant que vous soutenez la majorité présidentielle qui approuve ces mesures », faisait remarquer un parent.
« Je me suis toujours opposé à celles-ci, participant même aux manifestations contre les fermetures. Mon travail est ici de recueillir vos avis », répliquait l'élu. « Enfin, nous pensons à ces parents qui travaillent, et qui pensaient que leur enfant serait à l'école à la rentrée prochaine, sachant qu'il n'y a plus de nourrices disponibles. D'autre part, en France, les crèches et les jardins d'enfants ne sont pas développés. C'est désormais un souci pour les parents. On ne peut pas dire qu'on parie sur l'éducation et lui retirer tous ses moyens. L'ensemble de ces mesures est une catastrophe pour l'enseignement français », concluaient parents et élus.

À ce titre, le conseiller général semble avoir trouvé un soutien de poids puisqu'un certain nombre d'enseignants, ayant reçu les palmes académiques, une distinction majeure dans le monde éducatif, les ont renvoyées au ministère de l'Éducation nationale afin de protester contre ces mesures « purement budgétaires ». 

- page 1 de 15